Fédération Nationale des Syndicats de Médecins Généralistes de la Sécurité Sociale dans les Mines  

jj.lagnaux

C'est avec une immense tristesse que nous avons appris le décès de notre ami le Docteur Jean-Jacques LAGNEAU, survenu le 2 Octobre 2015, entouré des siens, après avoir courageusement lutté pendant une année face à la maladie qui ne lui a malheureusement pas laissé le temps de faire valoir ses droits à une retraite pourtant bien méritée .....

Jean-Jacques a été pendant plus de 20 ans, le Président du Syndicat Régional des médecins généralistes de la région Moselle-Est, puis de la CARMI-Est, et pendant 11 ans le Secrétaire Général de notre syndicat, la Fédération Nationale des Syndicats de Médecins Généralistes de la Sécurité Sociale dans les Mines.

Ardent défenseur du régime minier, et de son réseau de soins, il a consacré une grande partie de sa vie à se battre pour défendre notre profession et faire respecter nos droits. Celles et ceux qui l'ont connu garderont de lui le souvenir d'un médecin aux qualités humaines exceptionnelles, d'un homme fidèle, disponible, dévoué, altruiste et généreux qui a toujours privilégié l'intérêt collectif aux avantages particuliers.

Son sérieux, sa rigueur, sa droiture et son militantisme de tous les instants l'ont « naturellement » conduit à assumer les plus hautes fonctions au sein de notre Fédération.

Nous avons eu la chance de le côtoyer pendant plus de 25 ans dans son parcours de militant, puis de responsable syndical national, et d'avoir participé à ses côtés à de nombreuses actions. Nous avons ainsi pu apprécier son sens du compromis, et son habileté tactique lors des négociations de la convention collective de 1999, dont il a été signataire au nom de la Fédération. Nous l'avons soutenu dans sa démarche courageuse de refuser toute compromission lors de la parodie de négociation du texte conventionnel de 2008 dans les conditions inacceptables que vous connaissez tous … moment particulièrement difficile où Jean-Jacques et notre syndicat ont refusé de « perdre leur âme », en ne signant pas le texte proposé, et ont été de ce fait marginalisés par la CAN qui a préféré « traiter » avec des organisations minoritaires particulièrement « complaisantes » …

Jean-Jacques avait très mal vécu cette période faite de « coups tordus » et de félonies ; le gentleman qu’il était, pour qui le respect, l'intégrité et l'honnêteté intellectuelle étaient des vertus « non négociables » n'a jamais accepté cet affront fait à notre profession …..
Un grand Monsieur nous a quittés, il laisse un vide immense et nous manquera beaucoup.

Jacques JUSTET        André RYCKEBOER

© Fédération Nationale des Syndicats de Médecins Généralistes de la Sécurité Sociale dans les Mines 2014. Site réalisé par OPERATION PC